TRIBUNE DES ÉLUS COMMUNAUTAIRES DE L'UDCI N°42

par Le Groupe U.D.C.I Montois  -  20 Septembre 2017, 13:53  -  #NEWS SAINT JEAN DE MONTS, #CONSEIL COMMUNAUTAIRE, #TRIBUNE COMMUNAUTAIRE, #TRIBUNE MUNICIPALE

LE MAG #OCEANMARAISDEMONTS

LE MAG #OCEANMARAISDEMONTS

Destinée à remédier à l'émiettement communal (35 585 communes), à rassembler des moyens dispersés, à relancer la politique d'aménagement du territoire, à structurer les initiatives locales, l'intercommunalité a pris son essor en 1999.

 

- Quel bilan peut-on dresser de cette réforme ?

- Quelles en sont les dérives ?

- Comment peut-on l'améliorer ?

 

Selon nous, les conséquences de l'intercommunalité sont en fait les suivantes :

- Coût structurel et fiscal de cette opération à Océan-Marais de Monts trop souvent supérieur aux bénéfices supposés de la mutualisation ;

- Absence d'économie d'échelle alors même que c'était le but initial principal ;

- Les postes de la structure intercommunale font doublon avec ceux des communes ;

- Intercommunalité d'intérêt plutôt qu'une intercommunalité fondée sur un véritable projet d'aménagement du territoire et de partage des infrastructures (piscine, médiathèque…).

 

L'intercommunalité avait donc pour but l'efficacité et l'amélioration des services aux habitants. Toutefois, les critiques concernant sa mise en œuvre ne cessent de s'amplifier mettant à jour de véritables dérives et de moins en moins de services.

 

Les communes cherchent souvent à garder  leur capacité d'intervention sur les compétences qu'elles ont transférées, car, elles ont souvent " une confiance mesurée vis-à-vis des autres communes.

Par conséquent, au moment de transférer, elles cherchent à conserver un droit de regard, donc elles cherchent à garder un petit service qui permet de contrôler ce qui est fait en s’assurant que cela abonde dans leurs sens sur le plan financier comme à Saint-Jean de Monts.

 

L'intercommunalité peut ainsi contribuer à « créer de petits pouvoirs sur mesure » pour ceux qui assurent la présidence.

 

En conclusion : le coût de l'intercommunalité est largement supérieur à ses avantages pour les contribuables.

 

Karine Irr-Eric Bondy