LA PAUVRETÉ DES FRANÇAIS !

par Le Groupe U.D.C.I Montois  -  26 Octobre 2016, 13:16  -  #NEWS NATIONALE

LA PAUVRETE DES FRANCAIS

LA PAUVRETE DES FRANCAIS

Depuis janvier 2015, 1 million de migrants environ sont entrés illégalement sur notre territoire.
La forte augmentation de la pression migratoire depuis plus d’un an se fait tout particulièrement sentir dans notre Pays. 
Les migrants évacués sont orientés vers les 450 centres d’accueil et d’orientation (CAO) présents sur l’ensemble du territoire métropolitain hors Ile-de-France et Corse.

 

LES CENTRES D’ACCUEIL ET D’ORIENTATION

 

Lancé par un programme du 27 octobre 2015, les centres d’accueil et d’orientation, structures ouvertes dans des bâtiments qui appartiennent à l’État ou qui lui sont prêtées par les mairies… ont vocation à héberger « temporairement » les migrants en situation d’irrégularités aujourd’hui regroupés à Calais.

Ces centres permettent aux migrants d’être hébergés gratuitement dans un logement en dur, où elles bénéficient d’un accompagnement adapté (social, sanitaire et administratif dans leurs démarches de demande d’asile) par des opérateurs et associations qualifiés.

 

UNE CAPACITÉ D’HERBERGEMENT ACCRUE

 

Depuis novembre 2015, plus de 6 000 migrants en provenance de Calais ont déjà été installé dans les 167 centres d’hébergement et d’orientations dites « historiques » (c’est-à-dire créés entre octobre 2015 et septembre 2016).

 

Il a été demandé aux préfets de développer voire d’imposer à certains maires les capacités d’hébergement existant en créant 9 000 nouvelles places (soit 283 centres supplémentaires), ce qui porte leur nombre total à 12 000 places (soit 450 centres).
Pour d’autres ses sur la base de critères démographiques que les objectifs de capacités des CAO par région ont été fixés. 

 

Des concertations étroites ont été conduites avec certains maires, eux-mêmes favorables à l’hébergement et la prise en charge des migrants en situation irrégulière comme à Saint-Jean de Monts. 

 

Mais a contrario que faisons-nous pour les familles d’origine française dans le besoin et aussi sans logement ? 

Comme en septembre dernier dans les Alpes Maritimes, un couple et leurs enfants sont contraints de vivre dans leur voiture depuis six mois. Victime d’un grave accident de travail, le père de famille a perdu son emploi et ne sait pas comment s’extraire de cette situation.