UN CHOIX DESPOTIQUE, SANS DÉBAT !

par Le Groupe U.D.C.I Montois  -  27 Avril 2016, 19:36  -  #NEWS SAINT JEAN DE MONTS

MAGAZINE MUNICIPAL N°108 AVRIL 2016

TRIBUNE D'EXPRESSION DES ÉLUS UDCI MONTOIS.

 

Nos propos encore déformés dans la presse : Les élus de l’UDCI sont trop attachés à la valeur humaine pour être " en colère " contre l’arrivée de personnes en détresse et/ou en souffrance au sein de notre ville.

 

Par contre, nous sommes interloqués de constater encore une fois le mépris avec lequel le maire traite les membres du conseil municipal et qui a décidé seul d’accueillir et d'héberger 12 immigrés. En aucune façon cela n’a été imposé par l’état à notre commune.

 

Le sous-préfet nous a bien précisé que tous les frais, l’accompagnement social et médical sont pris en charge par le contribuable français ainsi que le service de protection des lieux d’hébergement.

 

- Pourquoi cette protection? Présentent-ils un risque pour la population ?

- Est-ce que le chiffrage des dépenses a bien été appréhendé par la commune ?

- Quel va en être le coût réel pour le contribuable montois ?

- Est-ce que ces fonds n’auraient pas pu être utilisés pour venir en aide aux familles françaises ou natives de Saint-Jean-de-Monts, également dans la souffrance et qui  méritent d’être aidées ?

 

Nous comprenons  que " les migrants " doivent également être aidés.

 

Mais il aurait été bon de favoriser l’accueil de véritables familles (les médias se font l’écho que des enfants, des bébés vivent toujours sous des abris de fortune dans des conditions déplorables, voire inhumaines à Calais) et ainsi de mettre en place un réel parcours d’intégration.

 

La diversité ethnique a toujours été une richesse formidable pour dynamiser une société à condition que cette diversité puisse s’exprimer, s’épanouir et participer activement au développement de ladite société.

 

Le fait de vivre d’aides, sans aucune contrepartie, n’a jamais permis aucune intégration.

C’est pourtant le choix qui a été fait par le maire, pour ces 12 migrants et ça, nous le déplorons.

 

Signer : Karine IRR / Mireille Glorion –Desboeufs / Eric Brondy / Yves Mathias / Yoann Segnerin