TRIBUNE VILLE N°107 CENTRE-VILLE

par Le Groupe U.D.C.I Montois  -  4 Janvier 2016, 10:52  -  #TRIBUNE MUNICIPALE, #NEWS SAINT JEAN DE MONTS

CENTRE-VILLE SAINT-JEAN DE MONTS

MAGAZINE MUNICIPAL N°107 DÉCEMBRE 2015

TRIBUNE D'EXPRESSION DES ÉLUS UDCI MONTOIS.

 

Que c’est difficile d'assumer !

 

Le maire de Saint-Jean de Monts ose dire sur les ondes de radio FRANCE BLEU LOIRE OCÉAN et France 3 Pays de la Loire que les dépenses du centre-ville vont être étalées sur quatre ans.

 

Alors pourquoi au conseil municipal du 13 octobre 2015, il  a été présenté et annoncé le détail des dépenses qui vont être engendrées dans le cadre de la rénovation du centre-ville, qui démarrera d'ici la fin de l'année 2015.

 

Monsieur le maire pensez-vous réellement  que vos administrés et habitants de votre commune sont des "benêts "  pour leur faire avaler de telles couleuvres ?

Soit les travaux se réalisent dans les mois à venir et avant le début de la saison estivale 2016, soit le chiffre de 2 500 000 € que vous annoncez est d’ores et déjà du domaine du rêve ?

 

Si vous espérez un étalement des travaux sur plusieurs années... Cela va engendrer des réajustements des prix pratiqués qui viendront inéluctablement grossir la facture imposée aux Montoises et Montois.

 

Dans tous les cas vous vous évertuez monsieur le maire, à cacher la vérité de votre gabegie financière.

Heureusement que, les cinq élus de l'UDCI,  restent vigilants et prônent la vérité qui malheureusement ne confirme pas vos dires.

PHASAGE DES TRAVAUX ET DÉPENSES ?

MAGAZINE  INTERCOMMUNAL N°35 JANVIER-FEVRIER-MARS 2016.

TRIBUNE D'EXPRESSION DES ÉLUS UDCI MONTOIS.

 

VINCI CONSTRUCTION DECROCHE 821 380 € DE TRAVAUX POUR LES DIGUES.

Les élus de l'UDCI regrettent que ce groupe ait été retenu pour effectuer ces travaux  à la Barre-de Monts au détriment nos entreprises locales que sont Merceron TP Maritime, et la société Thouzeau basée à Beauvoir-sur-Mer.

 

Face aux grandes entreprises nationales, nos entreprises peuvent avoir le sentiment de ne pas "faire le poids".

Pourquoi nos entreprises  ne sont-elles pas retenues à l'ouverture des prix dans le cadre d'un marché public ?

Pourquoi certains élus locaux préfèrent  opter pour une entreprise nationale ?

Tous les critères ont-ils été respectés ?