"Il n'y a pas besoin d'être de droite ou de gauche pour dire des conneries."

par Le Groupe U.D.C.I Montois  -  18 Décembre 2015, 22:56  -  #NEWS SAINT JEAN DE MONTS

 

Communiqué de presse de la Ville de Saint Jean de Monts.

Social / Solidarités

Publié le vendredi 18 décembre 2015

Face à la crise migratoire qui touche actuellement l'Europe, L'Etat français a décidé de participer au processus d'accueil de réfugiés en besoin urgent de protection. Dans ce cadre, les pouvoirs publics ont engagé depuis plusieurs semaines une réflexion sur l'accueil des migrants venant du Moyen Orient et de la corne de l'Afrique ainsi que sur la prise en charge des migrants présents à Calais.

Dans ce cadre, Monsieur le Préfet de la Vendée a sollicité, au titre de la solidarité nationale, la Commune de Saint-Jean-de-Monts pour l'accueil d'une dizaine de migrants, volontaires pour quitter Calais et les conditions de vie indignes dans lesquelles ils évoluent.

Consciente à la fois de son obligation morale et de son devoir de contribuer à une politique décidée au plan national, la Commune a accepté de mettre à disposition de l'Etat pour ces migrants des logements actuellement inutilisés. Les logements en question servent seulement une partie de l'année pour l'accueil des renforts saisonniers de sécurité.

L'Etat, notamment grâce à diverses conventions avec des associations prend en charge les frais liés à la nourriture, l'habillement, l'insertion des personnes accueillies et bien-sûr leur accompagnement social et médical. Ce dispositif est transitoire et basé sur la durée nécessaire à l'attribution d'un statut (réfugiés ou demandeurs d'asile) pour les migrants concernés.

 

MESSAGE FACEBOOK UDCI DU 18-12-2015

ARTICLE PRESSE SÉBASTIEN BERTRAND O-F DU 22-12-2015

RÉPONSE A LA LETTRE OUVERTE

DU MUSICIEN D'ORIGINE LIBANAISE ADOPTÉ PAR UNE FAMILLE MONTOISE.

 

Si la gauche gouvernementale semble en état de mort clinique, les valeurs de gauche continuent d'être clairement revendiquées par un peuple de gauche que vous représentez et qui revendique des lignes de clivage fortes avec la droite.  

 

Cher Monsieur Bertrand, je suis désolé, mais hormis une amnésie, je ne me souviens pas vous avoir tutoyé ou si tel était le cas peut-être dans une autre vie. J’aurais été chanceux de vous compter parmi mes amis le grand homme humaniste et artiste que vous êtes.

 

Adolescent, j’avais demandé à mon grand-père pourtant de gauche ce que cela signifiait, dans la vie politique, qu’être de droite ou de gauche. " Être de droite, me répondit-il, c’est vouloir la grandeur de la France et des Français ; être de gauche, c’est un passé révolu et nostalgique, hanté par le surmoi marxiste et le souvenir des Trente Glorieuses, seuls les hommes changent avec l’évolution sociétale ", je ne sais si l’aphorisme était de lui.

 

À chacun, entre ces deux pôles, d’inventer son chemin, sa position propre, ses compromis, ses équilibres, l’évolution de ses idées.

 

Pourquoi faudrait-il, pour être de gauche, se désintéresser de la famille, de la sécurité ou de l’effort ? 

 

Pourquoi, parce que l’on est de droite, devrait-on renoncer aux réformes, au progrès, à la laïcité et à nos valeurs républicaines et être contre l’immigration clandestine ?

 

Droite et gauche ne sont que des pôles, je vous le dis, et nul n’est tenu de s’enfermer dans l’un des deux et je vous invite à évoluer comme je l’ai fait.

Ce ne sont que des tendances, et nul n’est tenu de s’amputer totalement de l’autre.

Mieux vaut être ambidextre que manchot.

Mais mieux vaut être manchot d’un bras que de deux.

 

Reste, que l’on soit de droite ou de gauche, à l’être intelligemment. C’est le plus difficile. C’est le plus important et en ce qui vous concerne ainsi que vos amis, vous avez encore du chemin à parcourir.

L’intelligence n’est d’aucun camp si à ce jour, il reste des camps. C’est pourquoi nous avons besoin des deux, et de l’alternance entre les deux.

 

Alors oui Monsieur l’artiste ne vous en déplaise, j’ai partagé dans mon jeune temps des idées de gauche comme de droite, un temps où je cherchais ma direction dans ce capharnaüm politique.

Et si sans le savoir depuis mon adolescence, j’étais un homme d’ouverture, je suis heureux de ne pas partager les idées de la gauche d’aujourd’hui qui partent à la dérive, se démobilisant aux élections, voire se tournant vers le Front National.

 

Alors oui Monsieur sur la question de l’immigration clandestine qui ne respecte pas nos lois républicaines par exemple,  je serais en désaccord avec vous comme sur beaucoup d’autres points, (contre la procréation médicalement assistée (PMA), contre le port du voile, de la burqa, je pour la fin du repas de substitution dans les écoles.…)   mais a contrario des donneurs de leçons, je respecte les idées et les divergences de chacun et de chacune.

 

Monsieur le donneur de leçons, je vous informe qu’heureusement suite à votre post nous avions bloqué les commentaires sur notre page Facebook, commentaires de vos amis xénophobes, irrespectueux des valeurs républicaines,  je cite : " je vous pisse à la raie !! ", © Gwen Doline " Ouais des gros friqués racistes, Pétain doit être heureux bandes de fachos !!! " © Michel Frattini ou encore "UDCI = Ku Kulx Clan" © jeanPierre Mulé, "Hum une belle brochette de xénophobe vendéen toute fraiche ! On en avais pas vu des comme ça depuis 45 dis donc. © lucas lainé - On va vous faire la peau bande PD de raciste ! © Lara B

 

Et pourriez-vous m’expliquer comment un seul homme, Monsieur André Ricolleau s’autorise-t-il à imposer à ses administrés, de loger, nourrir, des migrants sans aucune concertation avec l’ensemble des élus ? Quand tant de familles françaises sont dans le besoin sans logement, et sans nourriture.

 

Monsieur le musicien d’origine libanaise, si vous êtes en désaccord avec mes idées sur l’immigration clandestine, ce que je respecte, je vous invite à ouvrir votre porte, votre lit, pour loger et partager votre table, pour un temps indéterminé, voire adopté comme vous avez eu la chance de l’être par vos parents adoptifs.

 

Pour votre information et pour celle de vos amis socialistes ou écologistes dans UDCI, il y a 4 lettres : Union de la Droite du Centre et des Indépendants, je vous invite à rejoindre peut-être les deux dernières lettre, la deuxième ne vous conviendrait certainement pas. "En ce qui me concerne,  j’ai opté pour les quatre."

 

Je vous informe que ma réponse ci-dessus a été envoyée aux mêmes médias que les vôtres, mais j’ai eu moins de chance que vous pour être publié. En effet,  la presse (O-F) m’a gentiment informé qu’il préférait clore le débat car celui-ci devenait stérile. Pour une fois je suis entièrement d’accord avec les médias, surtout après les propos haineux,  xénophobes, fascistes tenus  par vos amis (es) sur notre page Facebook ou via notre messagerie.

 

Cordialement et je vous souhaite un bon Noël et de bonnes fêtes de fin d’année en famille.

Eric BRONDY élu munipal et communautaire de Saint-Jean Monts