LETTRE OUVERTE D'UNE MONTOISE À ANDRÉ RICOLLEAU.

par Le Groupe U.D.C.I Montois  -  28 Novembre 2015, 12:38  -  #NEWS SAINT JEAN DE MONTS, #NEWS NATIONALE

Lettre ouverte à André Ricolleau, Maire de Saint Jean de Monts.

 

Le Président de la République dans ses discours a demandé aux  Français de se rassembler, de faire l’union nationale et d’avoir un comportement exemplaire. Le message n’est  pas arrivé jusqu'à vous Monsieur le Maire.

 

Je me suis rendue lundi 16 novembre  à midi devant l’hôtel de ville, en solidarité avec toutes les victimes de la barbarie à travers le monde ; non pas en tant qu’élue municipale de l’opposition, mais en tant que Française, Montoise et maman de Sandrine 24 ans décédée le lendemain de l’attentat du 25 juillet 1995  dans le RER à Saint Michel au cœur de Paris.

 

Cet attentat a fait huit morts et 150 blessés. Malheureusement depuis 20 ans les victimes sont nombreuses à avoir rejoint Sandrine.  Je sais que lorsque la pression médiatique sera retombée, les familles seront seules avec leurs souffrances, leurs difficultés professionnelles et familiales. Leur vie ne sera jamais plus la même, et chaque attentat de par le monde viendra rouvrir leurs plaies.

 

Monsieur le Maire vous avez descendu les marches de l’hôtel de ville, suivi de votre première adjointe pour cette minute de silence nationale .Vous avez salué l’ensemble du conseil municipal présent ainsi que quelques montois de votre connaissance. A aucun moment Monsieur le Maire, vous et l’ensemble de  votre conseil municipal  présent n’êtes venus me saluer ni me soutenir.

 

Heureusement   vous aviez omis de mettre l’écharpe tricolore de la République, vous l’auriez déshonorée.

 

Je suis profondément choquée et blessée par un tel comportement, indigne d’un élu de la République dans les moments tragiques que nous traversons. Mais l’ange qui m’accompagne depuis 20 ans était bien là.

 

Une dame s’est portée à ma hauteur, m’a saluée et m’a dit " Madame je suis de tout cœur avec vous et de nombreux Montois sont à vos cotés."

Emue, je l’ai remercié de son soutien, lui est dit être très choquée du comportement des élus ! Elle m’a répondu " moi aussi ". Voyant ma réaction elle m’a dit " savez-vous qui je suis ? "

Non je ne connaissais pas cette dame !  Elle s’est présentée en s’éloignant : C’était Madame Ricolleau  votre épouse Monsieur le Maire.

 

Merci, Madame  Ricolleau  vous avez rallumé la petite lumière qui me fait encore croire en l’être Humain.

 

Le mercredi 25 Novembre 2015

Madame Mireille Glorion Desboeufs.

LETTRE OUVERTE À ANDRÉ RICOLLEAU MAIRE DE SAINT JEAN DE MONTS