Cœur de Ville interdit à la circulation automobile et sans projet cyclable ! pour 4 M€

par Le Groupe U.D.C.I Montois  -  18 Octobre 2014, 10:29  -  #DETTE DE SAINT JEAN DE MONTS

La médiathèque était comble, mardi. À droite : Johan Ploquin, de la société Ouest'AM ; Philippe Pinson, architecte urbaniste, et Camille Taque, paysagiste urbaniste de l'atelier Ruelle, ont présenté les grands changements prévus dans le projet de réaménagement du centre-ville. |

La médiathèque était comble, mardi. À droite : Johan Ploquin, de la société Ouest'AM ; Philippe Pinson, architecte urbaniste, et Camille Taque, paysagiste urbaniste de l'atelier Ruelle, ont présenté les grands changements prévus dans le projet de réaménagement du centre-ville. |

Mardi 14 octobre, la municipalité organisait, à la médiathèque, une réunion publique pour présenter les futurs aménagements du centre-ville " afin qu'il devienne encore plus attractif qu'il ne l'est ", indique le maire.

 

Plus de 120 personnes, dont bon nombre de commerçants, se sont déplacées pour découvrir le nouveau visage du centre-ville présenté par Philippe Pinson, architecte de l'atelier Ruelle.

 

Un espace fractionné

Le premier constat effectué par Philippe Pinson montre " un centre-ville fractionné avec une succession d'espaces ayant chacun leur spécificité : l'église et sa place, l'ancienne mairie et la rue De Gaulle, puis les halles. Il nous faut relier ces trois sites au sol par un sol minéral tel que des pavés ".

 

Les rues De Gaulle, Clemenceau et du Commerce restent en enrobé. " Nous mettons tout à niveau, trottoirs, parkings et chaussées, mais nous jouons sur la différence de matériaux. Il s'agit de redonner du plaisir à venir en centre-ville et de le pacifier, avec une ville sans obstacle, où on peut se déplacer en toute sécurité. "

 

Les places Jean-Yole et Ernest-Guérin remodelées pour 4 M€

La place Jean-Yole " dénommée le salon des jeux " se transforme en grand espace sans voiture, avec des pins et des bancs. L'espace entre l'église et le cinéma, " que j'appelle le salon des pins, doit se développer, en supprimant toutes les bordures "

Le petit parking, face à l'église où s'installe le manège, disparaîtrait pour devenir une grande place piétonne.

 

Par contre, les deux parties du parking proche de la rue des AFN seront reliées en un seul, faisant disparaître la portion de la rue de l'Église entre la rue des AFN et la rue du Commerce. " À ce jour, le marché comprend un linéaire de 850 m d'étals, cela restera identique. " 

Le petit square de la rue Clemenceau deviendra plus perceptible, "avec une diminution de la chaussée surdimensionnée à cet endroit ".

 

Bouleversement devant l'hôtel de ville

Quant à l'espace mairie-médiathèque, " il faut les relier en rendant le calvaire tout proche plus perceptible et en recréant la rue de la Poste ". Cet espace sera donc réaménagé en rendant piétonnier tout l'espace entre la médiathèque et l'hôtel de ville, et en disposant différemment le parking de la mairie. " Le nombre de places de stationnement, environ 92, reste à peu près identique... "

 

Coeur de ville sans auto et  sans vélo en été !

Afin de bloquer la circulation en centre-ville l'été, notamment les jours de marché, des bornes amovibles seront posées en différents points : dans la rue De Gaulle au niveau de la rue du Both, de la rue Clemenceau, de la rue du Commerce, de la rue Simone-Signoret et de la rue Henry-Simon, et dans la rue de la Plage.

 

C'est ce qui inquiète des commerçants et les montois qui se demandent comment ils vont pouvoir être livrés, travailler et comment leurs clients vont pouvoir se stationner. " Nous passons de 290 places actuellement à 210 en hiver, et 191 l'été après aménagement. Le bus urbain et le petit train garderont l'accès au coeur de ville. "

Prochaine étape début 2015, avec la présentation du projet définitif, après améliorations, pour un démarrage des travaux fin 2015…© O-F 16 10 2014