Comme la gangrène, le mal est en train de se propager !

par Le Groupe U.D.C.I Montois  -  24 Septembre 2014, 21:42  -  #NEWS NATIONALE, #NEWS SAINT JEAN DE MONTS

HERVÉ GOURDEL

HERVÉ GOURDEL

"Comme la gangrène, le mal est en train de se propager au travers de toutes les grandes démocraties et en France"

L'assassinat de l'otage français Hervé Gourdel, décapité par le groupe terroriste Jund al-Khilafa, comme l'a confirmé le Président de la République mercredi  24 septembre, a suscité une profonde émotion parmi les Français et les élus de l’UDCI Montois.

Quelques heures après la diffusion d'une vidéo par le groupe terroriste, montrant la décapitation de ce guide de montagne de 55 ans originaire de Nice. Nous estimons que les terroristes ont "tué un innocent, issue d’un Pays ou la démocratie Vie", mais aussi que "le mal est en train de gangrener de l’intérieur notre Pays" :

Même si l'émotion peut mener quelques fois à la haine, avec beaucoup de sérénité, nous le disons haut et fort : la France et son peuple n'a plus le droit de se comporter avec lâcheté et sans réagir.

Nous sommes en guerre !

La guerre nous a été déclarée  par des terroristes depuis des années, déjà et trop souvent, nous fermons les yeux sur ce qui peut se passer dans les caves, les garages, dans des appartements, dans des barres d’ immeubles, où nous savons que comme un parasite, le mal est en train de gangrener notre Pays, nos Régions, nos Départements, nos Communes, même la Vendée n’est pas épargné.

Si nous n’agissons pas nous Français fermement, demain des actes similaires se produirons "sur le sol national" l’avenir du peuple Français est entre ses mains :

L'intervention en Irak est une chose mais il n'y a pas que l'Irak, il y a notre sol national et partout sur terre où un citoyen français est menacé, surtout lorsqu'il est innocent il n’a pas le droit d’être victime de ces bourreaux à qui il ne faut rien épargner.

Rapidement la plus grande fermeté et si nous n'agissons pas maintenant, eh bien demain il peut se produire sur le sol de France se type de Barbarie. 
C'est un deuil national, la France a été frappée sauvagement à travers ce meurtre, nous ne nous comportons pas lâchement et réagissons. 

Nous sollicitons nos élus Vendéens pour que "tous les drapeaux" des collectivités territoriales soient demain mis en berne.

Et nos pensées vont à sa famille et ses proches.