Questions , Réponses... Quel BUT ?

par Le Groupe U.D.C.I Montois  -  16 Août 2014, 20:13  -  #NEWS SAINT JEAN DE MONTS

OUEST FRANCE SAINT JEAN DE MONTS Vendredi 15 Aout 2014

OUEST FRANCE SAINT JEAN DE MONTS Vendredi 15 Aout 2014

~~140 personnes ont assisté (Mercredi 13 Aout 2014) au dernier forum de l’année de l'association des propriétaires et des habitués de Saint Jean de Monts.

Cette réunion a été présidée par Mme Hélène SEGUIN, présidente de l'association et animée par 4 intervenants présents pour répondre aux diverses questions. Il s'agit de Monsieur le Maire, du lieutenant de la brigade de gendarmerie de Saint Jean de Monts, du lieutenant des sapeurs-pompiers et du chef de la police municipale.

Etaient également présentes dans le public, la 1ère adjointe, Mme PLESSIS et Karine IRR pour le Groupe des élus de L’UDCI Montois. Mme SEGUIN n'a d'ailleurs pas manqué de souligner à deux reprises la présence de la 1ère adjointe…

 

Des questions étaient donc posées aux autorités présentes par le public venu en nombre. Question : Où en est la situation concernant les terrains abandonnés route de Challans/ route des Sables ?

Réponse de Monsieur le maire : La procédure dite d'abandon suit son cours. Nous continuerons à être vigilants car il faut que la situation évolue.

 

Question : A côté du Robinson, il y a 4 passages piétons et le bruit occasionné par les véhicules est une horreur, jour et nuit.

Réponse de Monsieur le maire : C'est le problème des pavés qui marquent les passages. La vitesse st de 50 km/h. Nous en prenons note, nous verrons ce que nous pourrons faire. Mais à ma connaissance les patrons du Robinson ne se sont jamais plaints.

 

Question : Au sujet d'une poubelle mise d'initiative sur un parking ? Et concernant le samedi, jour de ramassage des poubelles, problème par rapport aux locations du samedi au samedi et les déchets restent donc tout le week-end ?

Réponse de Monsieur le maire : La poubelle est privée donc les agents municipaux ne vont pas y toucher. Quant au camion poubelle, il ne passera jamais le bon jour.

 

Question : Rue du Bois Blanc, il n'y a pas de trottoir et c'est une zone accidentogène (de nombreux rétroviseurs sont cassés).

Réponse de Monsieur le maire : Si la vitesse est respectée, il n'y a pas d'accidents. Il y a une réflexion en cours pour le Bois Blanc et chemin de la Rive.

 

Question : rue des Sports : Il y a un problème d'ambiance et de nuisances aggravées par les terrains de jeux qui sont mal fréquentés notamment tard le soir et la nuit. Les gendarmes et les policiers municipaux interviennent à l'occasion. Quand sera-t-il après la saison ? Comment allez-vous fermer l'accès la nuit ?

Réponse du lieutenant de gendarmerie : Effectivement nous intervenons d'initiative et sur sollicitation. Bien entendu après la saison il y aura moins de patrouilles car les effectifs seront diminués par trois.

Réponse de Monsieur le maire : pour répondre à la seconde question, les terrains sont très fréquentés donc ça correspondait à une demande. On ne peut pas toujours faire taire les jeunes. L'expérience prouve que fermer un lieu comme celui-ci est difficile et entraînerait des effractions.

 

Question : Quand est-il de l'installation de caméra près des poubelles enterrées comme cela avait été dit lors de la dernière réunion ?

Réponse de Monsieur le maire : Nous avons eu des personnes que nous connaissons qui ont eu des avertissements. Nous allons passer au stade de la verbalisation. On s'aperçoit que le citoyen ne respecte rien.

Question : Pourrait-il y avoir une attention particulière pour les nuisances sonores et le stationnement dans le quartier de la Plage ?

Réponse de monsieur le maire : Je suis content et surpris car vous êtes le premier à dire qu'il n'y a pas eu d'amélioration. Cette année nous n’avons reçu aucune plainte pour les nuisances. Quant au stationnement, il y a eu 53 procès-verbaux dans votre secteur.

 

Question : Avenue de la Mer, le bruit a repris une semaine après la dernière réunion. Vous êtes Officier de Police Judiciaire, je vous le rappelle. La musique, la danse jusqu'à deux heures du matin ce n'est plus tenable. Qui a donné l'autorisation pour les jeux en face du Prosper ? C'est très, trop bruyant. Que comptez-vous faire ? Dixit une riveraine excédée.

Réponse de Monsieur le maire : Merci pour le réquisitoire parfait. Il n'y a pas d'arrêté municipal, c'est vrai mais la loi française est bien faite et les gendarmes et les policiers municipaux sont là. Il n'y a pas eu d'autres autorisations. Seul l'Alambic a eu une modification mais il ne pose pas de problème.

Réponse du lieutenant de gendarmerie : Nous continuerons à intervenir. C'est compliqué même avec un sonomètre. On essaye de faire baisser les nuisances mais cette année il y a nettement moins d'interventions pour tapage. Il y a plutôt un bon retour, ça va mieux. Et maintenant nous allons passer à la phase de répression après la prévention qui a été faite en avant saison.

 

Question : Concernant l'avenue de la Mer peu fréquentable le soir ? Réponse du lieutenant de gendarmerie : Vous avez tous vu le reportage sur France 2. Il ne se passe pas grand-chose sur Saint Jean de Monts. La majeure partie de ce qui se raconte n'est pas vrai. (Cf. reportage France 2 en ligne sur notre site internet).

Réponse de Mme Seguin : Il y a plus de monde qu'il y a 50 ans.

Réponse de Monsieur le maire : Jusqu'à une heure, vous trouverez des familles heureuses d'être là. S'il y avait le sentiment d'insécurité comme vous dites, personne n'y irait.

Réponse d'un citoyen montois : Et le matin, à la sortie des boites, encore dimanche matin huit gendarmes ont dû intervenir dans le rue. Je dis que la rue piétonne est Las Vegas minable, le soir et Chicago, le matin. Vous pouvez sourire Monsieur le maire. Les personnes alcoolisées, même droguées car je n'ai pas peur de le dire et qui ont une bouteille de verre à la main, un jour ça finira mal. La fréquentation de cette rue est épouvantable et ce n'est pas en faisant un angélisme ambiant que la situation va s'améliorer. Cela participe à la dégradation de l'image de St jean.

Réponse du lieutenant de gendarmerie : Nous sommes sur le terrain en permanence. Il y a une grosse action répressive concernant l'alcool au volant. Les piétons alcoolisés nous leur faisons vider leurs bouteilles. Concernant la population de l'avenue de la Mer, vous faites référence au 9.3. Sachez que cette année, aucune personne contrôlée n'était du 9.3. mais de Challans ou du 44. Saint Jean de Monts n'est pas une situation compliquée.

La plus grosse journée pour l'accueil de la gendarmerie en 2014 a été de 12 plaintes. En terme d'interventions c'est nettement moins violents c'était beaucoup plus compliqué il y a dix ans.

Réponse du lieutenant des sapeurs-pompiers : Je suis arrivé en mars 2014. Et excepté, samedi dernier où il y a eu 6 ou 7 interventions dans la nuit, les nuits sont calmes avec une à deux interventions par nuit. Tout va bien.

 

Question : Rue des Moulins, il y a un problème de stationnement des véhicules sur la piste piétonne. Dimanche dernier, les gendarmes et les policiers municipaux sont passé et aucune contravention n'a été relevée. Problème des motos à la Baigneuse.

Réponse de Monsieur le maire : C'est vrai les motos sont un souci. Moins de motos ce serait mieux.

Réponse du chef de la police municipale : Je peux affirmer que nous verbalisons, rue des Moulins, à raison de 30 procès-verbaux par jour. Nous n'avons pas les moyens de laisser deux agents que pour cette rue.

Réponse de Monsieur le maire : Il n'a jamais été dit de ne pas verbaliser.

Réponse du chef de la police municipale : 687 procès-verbaux ont été rédigés depuis début juillet. Et les gendarmes ne contrôlent pas nos procès-verbaux.

Réponse du lieutenant de gendarmerie : Je ne reçois aucun ordre de Monsieur le maire. Je m'entends bien avec lui mais cela s'arrête là.

 

Question : Pourquoi l'été n'y a-t-il pas d'hôpital a Saint Jean de Monts ? Jusqu'à cinq heures d'attente aux urgences de Challans ça fait long.

Réponse de Monsieur le maire : C'est l'ARS qui décide, pas nous. L'ARS a mis un 2ème hélicoptère en service pour faciliter le travail des pompiers. Si vous attendez cinq heures c'est que votre cas n'est pas grave.

 

Question : Concernant l'avenue des Pins, il y a deux ans il était question de reconstruction. Que se passe-t-il ? Y a plus de sous ?

Réponse de Monsieur le maire : Y a un appel d'offre en cours.

 

Question : Au centre nautique, il y a deux places pour handicapés. Mais un panneau interdit de s'y stationné en soirée.

Réponse du chef de la police municipale : Nous avons les consignes de monsieur le maire : aucune verbalisation sur ces places.

 

Question : Réfection des trottoirs devant la résidence du Palais.

Réponse de Monsieur le maire : Vous n'êtes pas la seule dans ce cas. Cela fait partie des projets à venir dans les années à venir.

 

Question : La ligne jaune devant la résidence du Palais mais les camions de livraison s'y stationnent et tous les matins, avec leurs moteurs qui tournent donc du bruit. Y a-t-il possibilité de faire quelque chose ?

Réponse de Monsieur le maire : Je ne dis pas que les camions ont toujours raisons mais le moteur c'est par souci du froid. Que cela soit désagréable, je le comprends. Il faut bien que les livraisons se fassent. On ne peut pas mettre des plots partout.

 

Question : Rond-point de la paix, il y a un passage piéton d'un côté puis rien de l'autre. Vous deviez vous en occupé et il n'y a rien eu de fait.

Réponse de Monsieur le maire : Ce problème vous me l'aviez déjà évoqué. On va voir ça.

Réponse de Mme Seguin : C'est dangereux les passages dans un rond-point. Question : Problème des camions des forains stationnés de 14H45 à 22H00 par exemple et qui gênent les riverains. Les forains ont-ils une dérogation ?

Réponse de Monsieur le maire : Il n'y a aucune dérogation.

Réponse du chef de la police municipale : Je regarderais ce qui a été fait. Il n'y a pas de verbalisation si le véhicule est à cheval sur le trottoir car c'est autorisé.

 

Question : Y a-t-il une surveillance policière pour les vélos non éclairés et les rosalies ?

Réponse du lieutenant de gendarmerie : Non on fait des rappels. Ce n'est pas en les verbalisant que cela va changer. Le plus important de nos actions est contre l'alcool.

Question : Marina 4, allée des Pignons, manque de places pour handicapés.

Réponse de Monsieur le maire : Il s'agit d'un problème privé, il faut voir cela avec le syndic.

 

Question : Concernant la récupération des fleurs de nos nombreux par terre, ne serait-il pas possible de gagner des fonds ?

Réponse de Monsieur le maire : Quand les fleurs sont enlevées, elles sont fanées.

 

Question : Suite à un problème avec les gens du voyage route de Notre Dame à mon domicile, les gendarmes ont arrivés 45 minutes après et à deux. Les forces de l'ordre ne peuvent-elles pas intervenir pour faire partir les gens du voyage route du Caillaud ?

Réponse du lieutenant de gendarmerie : Si vous voulez évoquer ce problème, on en parlera à la brigade car il y a une phase judiciaire. Vous ne devriez pas aborder ce sujet en public.

Réponse de Mme Seguin : Pas d'intérêt général. Une autre question. Question : Il m’a été demandés à moi et mon mari de délocaliser mon entrepôt et de nous installer route du Caillaud mais les gens du voyage posent problème et envahissent tous les terrains.

Réponse de Mme Seguin : Ordre privé. 

 

Pour le Groupe UDCI Karine IRR à pris la parole puisque l'on ne lui apportait pas le micro.

Intervention pour le Groupe UDCI Montois Karine IRR : Je ne suis pas d'accord avec vous Madame lorsque vous dîtes que c'est d’ordre privé et non de l'intérêt général.

Réponse de Monsieur le maire : Je suis surpris que vous preniez la parole.

Réponse pour le Groupe UDCI Montois Karine IRR : Oui car interpellée par de nombreux montois, je suis allée voir le campement des gens du voyage. Et oui les gens du voyage posent problème aux montois.

Réponse de Monsieur le maire : On ne peut rien faire quand des propriétaires donnent leur accord pour leur laisser leurs terrains, comme c'est le cas.

Réponse pour le Groupe UDCI Montois Karine IRR : Faux la propriétaire a donné son accord sous intimidation.

Réponse de Madame Seguin : Vous manquez de respect à nos hôtes. Et là, elle regarde l'heure et dit... une autre question la dernière.